mon aillaitement avec mon bébé de 18 mois

18 mois d’allaitement (en cours) : mon bilan

18 mois d’allaitement…

Avant la naissance de Cesare, je n’aurais pas cru ça possible. Un mythe. Une « obsession malsaine » peut-être même.

Évidemment, ce n’est pas un mythe, et rien de plus naturel que 18 mois d’allaitement. D’ailleurs, l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois, et de continuer l’allaitement au moins jusqu’à 2 ans.

À 18 mois d’allaitement l’âge du sevrage naturel est loin d’être atteint et la tétée reste un besoin du bébé. Ne laissez personne vous dire, pas même un pédiatre, qu’il s’agit d’un caprice de mère trop fusionnelle.

Pourquoi allaiter encore à 18 mois ?

Savez-vous que le lait maternel est encore bourré de bonnes choses, même à 18 mois d’allaitement ?
S’il ne fournit plus 100% des besoins après 6 mois (c’est surtout vrai pour les apports en fer qui ne sont plus satisfaits totalement à partir de 6 mois), il reste extrêmement riche et totalement adapté à l’enfant. Selon un article de la Leche League, « le lait d’une femme qui allaite un enfant de 18 mois est tout aussi riche que celui d’une femme qui allaite un bébé de 3 mois, [voire] plus riche », notamment en matières grasses et calories. Il est toujours extrêmement riche en anticorps, qui continuent à protéger les enfants de maladies. Selon le même article, « des études ont même montré que lorsque l’enfant grandit et tète moins, la concentration de facteurs immunologiques dans le lait maternel augmente, de façon sans doute à ce qu’il continue à en recevoir la même quantité ». 
Personnellement, ça me rassure de savoir que même si Cesare ne mange pas une assiette complète, il aura de bons nutriments et calories grâce à mon lait.

Côte bébé, en plus d’une source d’alimentation saine et très intéressante nutritionnellement, la tétée est source de réassurance. Elle permet de calmer les chagrins, de retrouver le sommeil, de favoriser l’endormissement, de favoriser le lien affectif.
L’âge du sevrage naturel n’est pas un âge fixe, mais se situe entre 2 ans et demi et 7 ans environ. Pour les personnes souhaitant mener à bien un allaitement non écourté, 18 mois n’est que le début de l’aventure !

Enfin côté mère, l’allaitement atténue les risques de cancer du sein (selon les études, le risque relatif d’être victime d’une tumeur maligne du sein diminue de 4,3 % pour chaque 12 mois d’allaitement voire le risque serait réduit des 2/3 pour les femmes ayant allaité en tout six ans et plus) et de l’ovaire, ainsi que les risques de développer un diabète de type II. Une étude de 2009 a également montré que les femmes ayant allaité risquent moins de souffrir de crises cardiaques, d’attaques cérébrales et de maladies cardiovasculaires, avec un risque diminuant d’autant plus que l’allaitement aura duré.

Et moi pourquoi j’allaite encore Cesare à 18 mois ?

Parce que ça nous convient à tous les deux.

allaitement bébé 18 mois

Parce qu’il est encore demandeur (normal, puisqu’il est loin du sevrage naturel et que les risques de confusion sein-tétine sont écartés) et que la tétée est un peu ma baguette magique. Un bobo, une grosse frustration… après avoir mis des mots sur la situation et les émotions, on complète avec un câlin-tétée et tout est oublié. C’est l’heure de dormir ? Tétée ! Il se réveille la nuit ? Tétée !

Et puis quand j’ai un peu envie d’arrêter, il sait me rappeler à quel point l’allaitement est un beau moment de partage entre nous : quand il a passé la matinée avec son père (donc tous les jours) et qu’il rentre du parc avec le nez tout frais et qu’une sourire illumine son visage lorsqu’il me voit et déclare « tétée ! », nos moments de rires au sein, avec sa petite bouille de filou…

Honnêtement c’est juste quelque chose de totalement naturel. J’aurais pensé ressentir un peu de gêne à allaiter un grand bébé, mais en fait je ne peux absolument plus avoir ce regard -disons-le clairement –sexualisé sur l’allaitement. C’est maintenant totalement ancré en moi qu’un sein n’est pas un organe sexuel mais ce qui permet de nourrir les bébés, et qu’allaiter un grand bébé n’est absolument pas malsain, honteux, dérangeant.

Est-ce que j’ai envie d’arrêter / quand est-ce que je voudrais arrêter d’allaiter ?

Parfois oui, j’ai envie d’arrêter. Parce qu’allaiter est un grand don de soi, il faut être totalement dispo nuit et jour quand bébé réclame. Il m’arrive de temporiser (seulement en journée, c’est totalement impossible la nuit), ce qui est plus ou moins bien reçu par Cesare… Parfois il me fais vraiment mal au coeur, c’est clairement une souffrance d’être privé de la tétée, et je dois céder. Dans ces moments-là je me rappelle qu’il en a besoin, et que quand ses besoins et les miens entrent en concurrence je suis la mieux placée pour pouvoir faire un compromis.

L’autre point qui me donne de temps en temps envie d’arrêter sont les douleurs : il arrive que Cesare me fasse mal (parce qu’il prend le sein n’importe comment, fait une acrobatie ou me mord par accident) et cela devient de plus en plus inacceptable psychologiquement. Il a également l’habitude de me pincer le téton qu’il n’est pas en train de téter – ce qui est insupportable – donc j’essaie de lui faire comprendre que cela me fait mal et qu’il peut faire autre chose à la place, comme jouer avec mon collier d’allaitement. Ca prend du temps mais je vois de l’amélioration depuis qu’il comprend mieux ce qu’on lui dit.

en train d'aillaiter mon bébé de 18 mois

Malgré tout je n’ai pas encore songé au sevrage, même s’il m’arrive d’en parler à Cesare lorsqu’il me fait mal (clairement, il s’en bat le popotin). Je ne suis pas certaine d’aller jusqu’au sevrage naturel, mais j’aimerais allaiter au moins jusqu’aux 2 ans de Cesare.
Ceci dit, je me laisse tout à fait la possibilité de continuer après ses 2 ans, surtout que je le vois mal accepter un sevrage induit donc à mon avis nos aventures lactées ont de belles journées devant elles !!

Rendez-vous pour un nouveau bilan allaitement dans 6 mois !

Articles similaires

Leave a Comment

* En laissant un commentaire, vous autorisez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Si cela ne vous convient pas, vous pouvez modifier vos préférences. Sinon, cliquez sur "j'accepte". J'accepte En savoir plus